VISIT OF THE MALICIA - PASAJES - 01-11-2008
(Read at the bottom of the page - Lisez au bas de la page)
01-alicia-I.jpg
01-alicia-I.jpg
02-alicia-I.jpg
02-alicia-I.jpg
2008_0908-Malicia-01.JPG
2008_0908-Malicia-01.JPG
2008_0908Malicia-02.JPG
2008_0908Malicia-02.JPG
2008_0908Malicia-03.JPG
2008_0908Malicia-03.JPG
malicia-01.JPG
malicia-01.JPG
malicia-02.JPG
malicia-02.JPG
malicia-03.JPG
malicia-03.JPG
malicia-04.JPG
malicia-04.JPG
malicia-05.JPG
malicia-05.JPG
malicia-06.JPG
malicia-06.JPG
malicia-07.JPG
malicia-07.JPG
malicia-08.JPG
malicia-08.JPG
malicia-09.JPG
malicia-09.JPG
malicia-10.JPG
malicia-10.JPG
malicia-11.JPG
malicia-11.JPG
malicia-12.JPG
malicia-12.JPG
malicia-13.JPG
malicia-13.JPG
malicia-14.JPG
malicia-14.JPG
malicia-15.JPG
malicia-15.JPG
malicia-16.JPG
malicia-16.JPG
malicia-17.JPG
malicia-17.JPG
malicia-18.JPG
malicia-18.JPG
malicia-19.JPG
malicia-19.JPG
malicia-20.JPG
malicia-20.JPG
malicia-21.JPG
malicia-21.JPG
malicia-22.JPG
malicia-22.JPG
malicia-23.JPG
malicia-23.JPG
malicia-24.JPG
malicia-24.JPG
malicia-25.JPG
malicia-25.JPG
malicia-26.JPG
malicia-26.JPG
malicia-27.JPG
malicia-27.JPG
malicia-28.JPG
malicia-28.JPG
malicia-29.JPG
malicia-29.JPG
   

VISIT OF THE MALICIA - PASAJES - 01-11-2008
Saturday 1st November afternoon, finally the sun after a rainy week. My children and I went to Pasajes to see the bulker MALICIA. We had the opportunity to go aboard and Captain Rodrigo Ramos has been our guide for 2 hours. He is Mexican, his crew comes from South America. Two hours very pleasant. He told us some stories of sea and sailors. The ship usually works in the caribbean sea, between Mexico, Haiti, Cuba, Dominica and South America. Captain Ramos told us about the stopovers in some ports without dock and severely under-equipped, where sometimes mooring lines are fixed to the trees.
The vessel is tired, 28 years old. After she was sold to her new owner on May 26 2008, and changed her name from ALICIA I to MALICIA, she received some emergency repairs and her owner negotiated with the Pasajes yards to make other repairs. He loaded timber with Vigo in Spain for destination, but during the crossing, one of the two engines broke down. 20 days to cross the ocean! The MALICIA arrived in Pasajes on 08/09/08 and went to dry docks for hull maintenance, below the waterline.
The engine repair is not yet complete. The crew has to replace some mechanical parts. The cranes of the bulker are down. The parts of the electric motors are not produced anymore and can't be replaced. The cranes will be filed and a hydraulic mechanism will be adapted. Meanwhile, the MALICIA will try to find goods to load between European ports, where the cranes of the vessel are not useful. It is not the case in the small Caribbean ports. She will come back to Pasajes to recover her cranes before returning to America.
The visit was complete and ended around a glass of Coca-Cola. The cuban owner of the ship joined us, we chatted and joked together a lot. Captain Ramos has been really kind with us. He showed us a video taken during a gale in the Caribbean Sea, when he took a French yacht in tow and brought it back to Fort de France. He told us about his family, his three daughters and his wife who live in the port of Tampico (Mexico). During 15 years of career, he called home only 3 times. Thus the life of a sailor engaged in the tramp trade. He dreams of becoming a pilot in the port of Tampico. He is 35 years old. He speaks with a soft voice and gives orders to his crew without bluntness.
Thank you very much Captain Ramos. Happy sailing to you, to your crew and to the MALICIA

 

VISITE DU MALICIA - PASAJES - 01-11-2008
Samedi 1er novembre après midi, enfin du soleil après une semaine de pluie. Mes enfants et moi sommes allés à Pasajes voir le vraquier MALICIA. Nous avons pu monter à bord et le capitaine Rodrigo Ramos nous a servi de guide pendant 2 heures. Il est mexicain, son équipage est latino américain. Deux heures très agréables où il nous a raconté quelques histoires de mer et de marins. Le cargo travaille habituellement dans les caraïbes, entre le Mexique, Haïti, Cuba, la Dominique et l'Amérique latine. Le commandant Ramos nous a raconté les escales dans certains ports sans quai et très sous-équipés où il s'amarre parfois aux arbres.
Le bateau est fatigué, il a 28 ans. Après avoir été vendu à son nouveau propriétaire le 26 mai 2008 et avoir changé de nom de ALICIA I à MALICIA, il a subi quelques réparations d'urgence puis son armateur a négocié avec les chantiers de Pasajes pour effectuer d'autres réparations. Il a transporté du bois pour Vigo en Espagne mais pendant la traversée, l'un des deux moteurs est tombé en panne. 20 jours pour traverser l'océan. Le MALICIA est arrivé à Pasajes le 08/09/08 et il est passé sur dock pour l'entretien sa coque sous la ligne de flottaison.
La réparation du moteur n'est pas encore terminée. L'équipage doit remplacer certaines pièces mécaniques. Les grues du bord sont en panne. Les pièces des moteurs électriques ne se fabriquent plus et ne peuvent être remplacées. Les grues vont donc être déposées et un mécanisme hydraulique va y être adapté. Pendant ce temps, le MALICIA va essayer de trouver des marchandises à transporter dans les ports européens, où les grues du bord ne sont pas utiles. Ce n'est pas le cas dans les petits ports antillais. Il reviendra ensuite récupérer ses grues avant de repartir vers les amériques.
La visite a été complète et s'est terminée autour d'un verre de Coca-Cola. Le propriétaire du bateau nous a rejoint, nous avons bavardé et plaisanté. Le capitaine Ramos a vraiment été disponible. Il nous a montré une vidéo prise au cours d'une tempête dans la mer des caraïbes, pendant laquelle il a pris un voilier français en remorque et la ramené vers Fort de France. Il nous a parlé de sa famille, de ses trois filles et de sa femme qui vivent dans le port de Tampico (Mexique). En 15 ans de carrière, il n'a fait que 3 fois escale chez lui. Ainsi va la vie des marins au tramping. Il rêve de devenir pilote dans le port de Tampico. Il a 35 ans. Il parle avec une voix douce et s'adresse à ses hommes sans brusquerie.
Merci beaucoup Capitaine Ramos. Bonne navigation à vous, à votre équipage et au MALICIA.